d’une simple correction de votre audition par le port d’appareils auditifs (si toutefois l’acouphène est associé à une perte auditive). Nouveau : L’appareil auditif à port permanent existe. Portez le nuit et jour et oubliez votre acouphènes.

Fonctionnement de l'oreille

Le signal est capté par le pavillon, puis dirigé vers le conduit auditif. Au bout de celui-ci, le son atteint le tympan qui se met à vibrer.

Le tympan est solidaire de trois osselets : le marteau, l’enclume et l’étrier, qui vibrent avec lui. Grâce à ce processus mécanique le son est transmis jusqu’à l’oreille interne.

L’oreille interne est un organe qui régit l’audition et l’équilibre. L’élément clé du système auditif périphérique est la cochlée. À travers des mécanismes complexes, elle transforme la vibration sonore reçue par l’oreille moyenne en décharges électriques.

Ensuite, ces flux nerveux sont acheminés vers les voies auditives centrales par l’intermédiaire du nerf auditif.

Nous entendons avec l’oreille mais comprenons grâce au cerveau. Ces deux organes sont étroitement liés depuis la naissance et même avant. C’est au cerveau que revient le travail d’analyse et d’interprétation. À force d’expérience, il parvient à reconnaître et comprendre ces signaux, autrement dit, à interpréter les sons perçus comme étant de la musique, de la parole ou du bruit.
À la suite d’une perte auditive, le cerveau reçoit moins d’informations sonores et perd petit à petit ses capacités d’analyse. C’est pourquoi il est important de consulter son O.R.L. dès le premier doute. Pour les mêmes raisons, après un appareillage, tout un travail de rééducation est entrepris pour réhabituer le cerveau à entendre.

Différents types de surdité

  • Les surdités de transmission

    Minoritaire, on évoque ce type de malaudition lorsque le passage des ondes sonores est entravé au niveau de l’oreille externe et moyenne. Otite, tympan perforé, bouchon de cérumen ou malformation peuvent entraîner une déficience auditive de transmission. 
Une atteinte transmissionnelle provoque une dégradation quantitative du son mais aucune distorsion du son.

  • Les surdités de perception

    Une surdité de perception est évoquée lorsqu’il y a une atteinte de l’oreille interne ou du système nerveux. Cela entraine des distorsions dans le codage du son dont la qualité est alors nettement dégradée. Une des surdités de perception les plus répandues est la presbyacousie. Il s’agit d’un vieillissement naturel de l’oreille interne, apparaissant vers l’âge de 50-55 ans, touchant initialement les fréquences aigues. 

Le son transmis par le nerf auditif est désorganisé, entrainant l’élément le plus symptomatique de cette pathologie, des difficultés d’intelligibilité de la parole.
    Vieillissement du système auditif, facteurs génétiques et exposition violente à des sons entraînent une déficience auditive de perception. Seul le médecin ORL pourra établir un diagnostic.

  • La presbyacousie

    La plupart du temps, la diminution de l’audition est tout simplement due à un phénomène naturel d’usure du système auditif. C’est le vieillissement de l’oreille. Au fur et à mesure que l’on avance en âge, certaines cellules de l’oreille interne perdent de leur efficacité. C’est donc un phénomène très progressif qui touche chacun de nous à des degrés divers. Les cellules les plus touchées sont celles qui traitent les sons aigus. Le registre de la voix des femmes et des enfants étant plus aigu, c’est dans la conversation avec ceux-ci que les premiers troubles vont se manifester!

    À partir de 50 ans, on perçoit souvent moins bien la précision des syllabes, ce qui entraîne des difficultés de compréhension.

    En fait, les manifestations de la presbyacousie peuvent se présenter encore plus tôt quand des troubles antérieurs se rajoutent à cette baisse de l’audition naturelle…

     

    – D’ordre pathologique : passé d’otites répétées, otite chronique, surdité médicamenteuse, surdité brusque…

    – Liés au travail : exercice professionnel dans des milieux bruyants (industrie, mécanique, bâtiment…)

    – Liés aux loisirs : chasse et tir, concerts et baladeurs…

    Ainsi, on a la sensation d’entendre mais de ne pas bien comprendre. On nomme presbyacousie le phénomène qui est à l’audition ce que la presbytie est à la vue.

    Toutefois, il existe une différence notable entre les 2 : un trouble visuel est ressenti à chaque instant, alors que la presbyacousie est beaucoup plus “sournoise” : la prise de conscience est plus difficile !

    En effet, une personne ayant déjà une baisse importante de son audition peut ne pas se rendre compte de son trouble lorsqu’il converse dans un milieu “calme”. Elle ne ressent réellement une gêne que lors de certaines activités, notamment dans des milieux plus “animés” : réunions familiales, dîners, restaurants, cinéma, théâtre…

  • Les traumatismes sonores

    Il faut en avoir conscience : le bruit est dangereux ! Une exposition prolongée à des fortes intensités sonores endommage l’audition de manière irréversible.

    Il existe des troubles auditifs professionnels ou dits de loisir. Il faut savoir que plus de 7 millions de Français vivent dans des zones de bruit excessif et pas moins de 2 millions y sont exposés dans leur environnement professionnel, parfois à des niveaux dangereux.

    La situation est particulièrement préoccupante chez les jeunes. La faute à une utilisation intensive de baladeurs musicaux, de concerts ou de boîtes de nuit aux niveaux sonores bien trop élevés.

    A partir de 90 décibels, une protection est fortement recommandée. A partir de 110 décibels, elle est indispensable.

Les acouphènes

Définition & retentissement

L’acouphène, est une sensation auditive non liée à un son d’origine extérieure, et inaudible par l’entourage. Le son perçu peut ressembler à un bourdonnement, un sifflement ou même à un tintement.

L’acouphène, est une sensation auditive non liée à un son d’origine extérieure, et inaudible par l’entourage. Le son perçu peut ressembler à un bourdonnement, un sifflement ou même à un tintement.

Comment agir lorsqu'un acouphène apparait ?

Lorsqu’un acouphène apparaît il est important de consulter rapidement un ORL pour un contrôle sérieux de l’audition et quelques investigations permettant d’éliminer les rares causes graves d’acouphènes et celles, peu nombreuses, relevant de la chirurgie.

En tout premier lieu, la cause doit être traitée quand cela est possible : extraction d’un bouchon de cérumen ; mise en place d’une prothèse d’osselet ; extraction ou destruction d’un neurinome.

Il convient aussi de traiter les troubles associés : médication visant à contrôler l’hypertension ou à contrer un trouble métabolique ou hormonal ; stress ; anxiété.

Les solutions

Audition Laura.B s’inspire d’une nouvelle méthode : il s’agit d’une prise en charge « auditive », nommée « thérapie par le bruit ». La thérapie par le bruit prend divers aspects selon le niveau de la perte auditive et l’importance de la gêne. Il peut s’agir :

d’une simple correction de votre audition par le port d’appareils auditifs (si toutefois l’acouphène est associé à une perte auditive). Nouveau : L’appareil auditif à port permanent existe. Portez le nuit et jour et oubliez votre acouphènes.

D’un évitement du silence, d’une écoute volontaire de bruits blancs ou personnalisés pendant plusieurs heures par jour.

D’une combinaison de ces deux méthodes.

Cette thérapie a pour but de réduire, voire même supprimer la perception de l’acouphène ; et lorsque cela est impossible, de réduire l’attention portée à l’acouphène, d’apprendre à l’ignorer et à vivre avec.

  • Get Free Initial Consultation, Call +25 (510) 210-5225

    Fees are an estimate only and may be more depending on your situation

  • GET FREE CONSULTATION